QUATRIÈME EDITION DU JOURNAL DE L’INTÉGRATION : 5 août 2013

Téléspectateurs, téléspectatrices, auditeurs, auditrices, Bonjour et bienvenu à la quatrième édition du  journal de la radio audio-visuel de l’intégration émettant depuis le réfectoire de l’OCDI, moi c’est votre dévoué ami de tous les jours  Pascal SAGADOU en collaboration avec ma secrétaire particulière, Mlle Natacha BAMOGO.

Mesdames et messieurs, les titres :

  1. Les conséquences du piment se manifestent
  2. La NASA : émergence d’une concurrence
  3. Karaoké : Pascal et Anne en répétition
  4. Soirée sport

Les conséquences du piment se manifestent

C'est ça que tu appelles, piment ?

C’est ça que tu appelles, piment ?

Le repas des premiers avait une particularité : le piment. Même dans l’eau y’avait du piment. Pour les gens qui ne sont pas habitué ce n’est vraiment pas facile. Heureusement que la situation a été résolue. Néanmoins, les conséquences se font sentir maintenance. Demandez à monsieur Pascal. Lorsqu’il est entré dans les toilettes, il est ressorti courbé en deux. Je crois qu’il avait mal ou peut-être je ne sais où ? En tout cas bravo à la commission restauration qui a réglé la situation

La NASA : émergence d’une concurrence

Depuis le lancement de la NASA, les jaloux et la concurrence ne cesse de s’élever de part et d’autre, FBI, Maison Blanche, Maison Rouge, Kremlin, Élysée, etc., etc.…. L’avantage de cette concurrence est qu’elle permet à chaque groupe d’être plus dynamique et plus motivé. De toutes les façons, ils ont intérêt à collaborer même si la NASA s’occupe de l’espace, donc plus proche de Dieu, elle ne doit pas oublier que c’est la maison Blanche qui autorise son budget de fonctionnement.

Karaoké : Pascal et Anne en répétition

L’attente du déjeuner de cette journée a été mise à profit par Anne et Pascal pour faire leur répétition de  Karaoké et de Zouk. Il fallait être là pour voir ces deux-là s’enlacer au rythme de je l’aime à mourir de Francis Cabrel et de avec toi de Sylviane Perron. C’était tellement exceptionnel que ça rendrait certaines très très très jalouses.

Soirée sportive

La soirée tant demandée, tant réclamée, tant polémiquée a justement été consacré au sport. C’est vrai que y’avait pas serpent, mais y’avait cailloux. Mais est-ce vraiment la raison qui justifie notre défaite ?

Waouh !!!

Waouh !!!

En plus du professionnalisme de l’autre équipe, Adams en est aussi pour quelque chose. Il se croyait Eto’o fils, son compatriote, donc il a feinté tout le monde. Mais le problème est qu’il croyait qu’il était dans un jeu vidéo. Reconnaissons-lui le mérite d’avoir tout fait pour que ça marche. Arbitre il a essayé de nous favoriser  comme ça ne marchait pas il est monté jouer lui-même. Mais Hélas !!! Surtout que notre ami ZIKOU n’était pas dans le même esprit que lui. Au lieu de faire comme Adams, Zikou lui il sifflait toutes les fautes contre nous. Et quand il ne fait pas cela, il sifflait en faveur de l’Equipe qi a commise la faute.  Il semble qu’on lui a promis une femme. Moi ça ne me surprend pas du tout. Rappelez-vous de sa présentation.

Un gros bisou à l’homme du match : Godwin. Derrière un grand Homme se cache une dame de fer. Derrière un grand butteur se cache un bisou de femme. Merci Carole ? Ton bisou a agi comme une drogue sur notre ami Godwin qui a sauvé l’honneur en marquant notre unique but. Merci

Merci aussi à notre ami Magloire qui a passé son temps à faire des allers-retours. Dites-lui qu’il peut passer à la fin du journal récupérer son autorisation de devenir Z.

Avant de terminer je voudrais vous réciter ce poème dédié à celle que vous connaissez.

Quatre jours sans Elisa

Depuis maintenant il y’a trois ans

Chaque mois d’aout a pris un nouveau sens

C’est désormais un grand moment de ressens

Et de révision de nos plans

Quatre jours sans Elisa

Le temps se coagule

Les jours s’assombrissent

Les nuits sont longues

Et tout va au ralenti

Quatre jours sans Elisa

Demain semble très loin

J’ai hâte de la voir

De la regarder sourire

De la regarder vivre

De la regarder me regarder

Quatre jours sans Elisa

C’est le Calvaire

Mesdames et Messieurs, prenez soin de vous car chaque jour est une vie et travaillons à la beauté des choses.

Ce contenu a été publié dans Accueil. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *