DEUXIEME EDITION DU JOURNAL DE L’INTÉGRATION : 3 Aout 2012

Mesdames et Messieurs, téléspectateurs et téléspectatrices, auditeurs et auditrices de la radio de l’intégration, heureux de vous retrouver pour la deuxième édition du journal.

Mesdames et messieurs, pour vous, voici les  articulations du journal :

  1. Big up et bonne arrivée à Bernard : Quelqu’un que nous attendions avec impatience
  2. Naissance d’une nouvelle famille : la NASA
  3. Les nouvelles règles sur l’enterrement des prêtres dans le diocèse de Sokodé : les craintes du Père Jean Paul
  4. Le principal souci de Anne : Du coup y’aura internet là-bas ?
  5. Vie religieuse ou vie laïc : on ne comprend plus ZIKOU Paul
  6. Après la célébration Eucharistique, la fête a été longue

    Welcome, Bernard AYIVI !

    Welcome, Bernard AYIVI !

Big up et bonne arrivée à Bernard

Au début de cette journée nous avons été particulièrement heureux d’accueillir un nouveau voyageur Bernard AYIVI du Benin qui porte le nombre des Bernard à 3. Il manque un Bernard pour constituer la famille Dalton. Par ailleurs certains sont tombés des nus de voir qu’il y’a quelque chose qui manque chez ce nouveau participant : ces cheveux.

Naissance d’une nouvelle famille : la NASA

Les membres du dortoir N°2 St Kisito ont l’immense Joie de porter à votre connaissance qu’à partir de maintenant leur dortoir est désormais le centre de commandement de la National Aeronautics and Space Administration en abrégé NASA. La liste des membres et les différents postes et directions de la NASA vous seront communiqués dans nos prochaines éditions.

Les nouvelles règles sur l’enterrement des prêtres dans le diocèse de Sokodé : les craintes du Père Jean Paul

Mourir? Parlons de victoire ! c'est mieux !

Mourir? Parlons de victoire ! c’est mieux !

Au cours de la messe à laquelle nous avons participé, il nous a été mis au courant des nouvelles règles en matière d’enterrement des prêtres dans le diocèse de Sokodé. Ce qui a provoqué des craintes chez le Père Jean Paul qui tenu à préciser aux voyageurs leur responsabilité au cas où……………Mais il peut être tranquille parce que il y’a assez de place dans le car Serou Transport pour éventuellement……….

Le principal souci de Anne : Du

y a internet là-bas?

y a internet là-bas?

coup y’aura internet là-bas ?

Le principal souci de Anne depuis même qu’on ne prenne la route pour le voyage s’est avéré en partie. En effet elle craignait qu’il n’y ait pas internet ici au Togo. D’une certaine façon elle a raison mais heureusement elle a pu profiter de la connexion du Père Jean Paul

Vie religieuse ou vie laïc : on ne comprend plus ZIKOU Paul

"J'aime les filles" dixit Zikou

« J’aime les filles » dixit Zikou

Tout le monde se rappelle bien lors de la présentation ce que Paul avait dit : j’aime les filles. Vous comprendrez ma surprise lorsque devant le curé de la paroisse de Komah il a affirmé qu’il veut devenir  achomptionniste, pardon assomptionniste. Il a un grand chemin à faire parce qu’il faut qu’il apprenne à prononcer le nom de la communauté au sein de laquelle il compte s’engager.

Après la célébration Eucharistique, la fête a été longue

Après la messe le diner sensé se tenir au maquis les bons compte s’est transformé en soirée dansante. C’est au son des kaduké, des azonto, de Méwé, de Dj Tasmana que les voyageurs ont trotté le pas. Toutes nos reconnaissances aux trophées de cette soirée. J’ai nommé le Père Jean Paul, Cécile KOALA, Solange et Fabienne, la grande famille NASA.

Et où est le problème ?

Et où est le problème ?

Mais un clin d’œil aussi à YASMINE et surtout meilleure santé à elle.

La fête a tellement été belle que certaines sont rentrées très tard (Je n’ai pas cité nom de quelqu’un mais demandez à BAMOGO Sylvie) et d’autres ont voulu passer la nuit dans la chambre des Garçons. Carole si tu veux, je peux te céder mon lit.

Mesdames et Messieurs c’est tout pour ce matin, prenez soin de vous car chaque jour est une vie et travaillons à la beauté des choses.

Ce contenu a été publié dans Edition 2013-Togo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *