Cinquième édition du voyage d’intégration, pour une jeunesse citoyenne !

DSC01035Le Réseau des Jeunes pour l’Intégration Africaine (RJIA) n’est plus à présenter ; c’est pour la cinquième fois que ces jeunes prennent la route d’un pays ouest africain, pour vivre le voyage d’Intégration Africaine, une sortie aux objectifs multiples : culture, divertissement, amitié. Cette année, ils ont choisi le Togo comme pays hôte de cette excursion qui rassemble une cinquantaine de jeunes français, béninois, camerounais, burkinabè et togolais. Ils se rencontreront du 1er au 13 août 2013, dans les grandes villes togolaises, pour échanger sur  le thème de « Citoyenneté et intégration africaine » et pour découvrir les réalités du milieu.

Père Jean-Paul SAGADOU

Père Jean-Paul SAGADOU

Selon, le père Jean-Paul SAGADOU, initiateur du voyage d’intégration, « notre idée est qu’un certain nombre de conflits en Afrique sont instrumentalisés par le versant de la religion et souvent nous pensons que c’est fondé sur une méconnaissance mutuelle de nos religions. On essaie de mettre l’accent sur cette dimension, sachant que les encadreurs sont un groupe composé de catholiques, musulmans, protestants. Depuis 2009, il y a toujours un pasteur, un prêtre, et un El Hadj. »

La première étape du voyage s’est déroulée à Sokodé, une ville fortement islamisée. Les jeunes y ont vécu d’intenses activités dont…

…Une conférence le lundi 5 août avec Mme BOYODE/NOMBRE Marie-Thérèse, sur le thème des « Valeurs de la tradition africaine et formation de la jeunesse à la citoyenneté ».

Mme BOYODE

Mme BOYODE

Mme BOYODE est parajusriste, responsable de la Commission Justice et Paix du diocèse de Sokodé, et membre de la commission santé de l’Organisation pour la Charité et le Développement Intégral (OCDI). Dans son entretien, elle a présenté la religion comme un moyen d’intégration des peuples africains. Elle a aussi insisté sur la nécessité d’une éducation citoyenne des jeunes dans une Afrique moderne où la jeunesse est victime d’une civilisation  libertine et doit par conséquent prendre ses responsabilités pour participer à sa propre éducation.

Père Jean Raphael, curé de la paroisse Notre Dame de l'Assomption

Père Jean Raphael, curé de la paroisse Notre Dame de l’Assomption

…Une messe le samedi soir à l’église Notre Dame de l’Assomption, où le curé, le père Jean Raphaël RAZANADAHY, a chaleureusement accueilli les jeunes, et leur a prêté une voiture et une moto pour leurs courses.

…Le dimanche 4 août, une célébration cultuelle à l’Église Évangélique Presbytérienne du Togo. Là, le Pasteur Sylvain PITAGNALI qui est un accompagnateur habituel des jeunes de l’Intégration, a mobilisé les fidèles de sa paroisse pour les accueillir, et prier avec et pour eux.

Centre Culturel Saint Augustin

Centre Culturel Saint Augustin

…Une soirée culturelle au CCSA (Centre Culturel Saint Augustin), avec un défilé de mode, danses et chants, astuces…

…Le lundi 5 août, une conférence interreligieuse au CCSA, rassemblant des panelistes venus des principales religions présentes dans la ville de Sokodé, pour un thème qui a mobilisé de nombreux participants venus se joindre aux jeunes :Conférence-débat-culture au CCSA (12)

« En quoi notre confession religieuse contribue-t-elle à la construction de la citoyenneté ? »

Les  conférenciers, – Pasteur Kekeli DAKOU représentant de l’Église Évangélique Presbytérienne du Togo, Mgr Ambroise DJOLIBA évêque de Sokodé, représentant de l’Église Catholique, El Kamati Touré, imam de la mosquée centrale de Sokodé, et El Hadj Bako – ont partagé des actions et des idées de leurs communautés participant à la vie du pays, à la citoyenneté, dans leur vie de foi.

L’étape de Sokodé, ville la plus islamisée du Togo, a donc été très riche en activités interreligieuses avec des rencontres et des conférences édifiantes. La plupart des jeunes découvraient ce voyage pour la première fois, mais des liens amicaux ont été vite établis dès le début. Pour le père Jean Paul, « c’est un manque quand un jeune n’a jamais quitté son pays ; les jeunes voyagent beaucoup mais en étant sur place grâce aux technologies de l’information et de la communication. »

A la plage de Lomé

A la plage de Lomé

Pour les jeunes qui participent aux voyages d’intégration, c’est toujours une occasion de faire de nouvelles connaissances, de sortir de chez soi, et de rencontrer d’autres pays, cultures et

Sport extrême

Sport extrême

religions pour se former humainement et spirituellement. En un mot, le voyage du Togo, un peu comme les précédents, visera  trois réalités principales : divertissement, formation citoyenne (conférences, débats), et interaction entre jeunes de divers pays, diverses cultures, diverses religion.

Les jeunes ne manquent pas de le dire :

Solange

Solange

« ce qui m’attire le plus, c’est la vie avec des gens de son milieu et d’ailleurs, la communication, l’ouverture, l’amitié, le vivre-ensemble » ALI Solange, participante du Togo

 

Jacob TCHONA_Togo

Jacob TCHONA_Togo

Le mot « Intégration » à lui seul suffit pour que ce voyage me séduise davantage. TCHONDA Jacob, participant du Togo

 

J’aime la gentillesse des participants,

Yasmine

Yasmine

connaître de bonnes choses à partir des échanges, tisser des relations amicales avec des filles et des garçons, l’ambiance et bien d’autres choses… MAKO Yasmine, participante du Togo

 

Dans ce voyage, ce qui m’attire c’est le fait de pouvoir sortir de sa coquille spirituelle, sociale et mentale. Nous avons quelquefois des clichés, et ces voyages nous en débarrassent en nous emmenant à voir les choses autrement. Nous découvrons des cultures, des pays, nous agrandissons notre cercle d’amis… Si une telle chose n’existait pas, il fallait la créer. Chapeau à l’initiateur. Nous prions pour un meilleur avenir de ce Réseau.

Véronique

Véronique

Ce qui m’attire dans ce voyage, c’est la rencontre des jeunes de divers pays et les relations fraternelles que nous tissons. Il y a des débats et des conférences magnifiques dont les jeunes ont vraiment besoin, et ils s’y intéressent… on découvre des pays de l’UEMOA, et à moindre frais. EGBOU Véronique, participante du Togo

Il faut effectivement signaler que ces voyages d’intégration sont soutenus en grande partie par différentes organisations sous régionales, le ministère de la jeunesse des divers pays, des bienfaiteurs divers, la congrégation des religieux assomptionnistes, des amis du Père Jean Paul Sagadou… et les jeunes sont toujours reconnaissants envers toutes ces personnes qui pensent à leur avenir. Des initiatives sont en cours pour que ce Réseau obtienne un statut et une reconnaissance officiels.

Ce contenu a été publié dans Edition 2013-Togo, Qui sommes-nous ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Cinquième édition du voyage d’intégration, pour une jeunesse citoyenne !

  1. Barthélemy dit :

    Vous me manquez déjà!!!!!!!!

  2. Valère KOUWAMA dit :

    Intégration, Merci combien de fois tu nous permet, nous la jeunesse africaine de prendre conscience de la lourde tâche qu’est la gestion de nos pays Africains. Merci pour combien de fois tu nous permet de briser les frontières et barrières raciales, ethniques et religieuses. Merci pour les grands ami(es) que tu nous permet de nous faire. Merci car grâce à toi, l’Afrique de demain, notre Afrique, je suis convaincu, fleurira…
    Vive l’Intégration des peuples Africains…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *